UA-84282664-1
Le Blog du Bac Français
dimanche 18 novembre 2018

L’Ecole des Femmes (1662) acte IV, scène 1

Il est fréquent de nos jours de voir en Molière un des premiers « féministes », même s’il n’est pas certain que ce soit là une juste vue des choses.

Dans L’Ecole des Femmes, tout le dispositif de l’intrigue attire la sympathie du spectateur du côté d’Agnès, en quelque sorte victime d’Arnolphe. Le caractère outrancier du contrôle exercé par celui-ci sur celle-là se retournera ironiquement dans un rire aux accents vengeurs. Tel est pris qui croyait prendre et le pauvre Arnolphe, qui pour être tyran n’est pas dépourvu d’une certaine sensibilité, se voit ridiculisé par ce retournement de situation qu’il commence à entrevoir dans le passage que nous étudions.

La vidéo

Téléchargez gratuitement le texte de l’extrait ainsi que le plan du commentaire : Le texte et l’audio

Pour lire la pièce de Molière : L’Ecole des Femmes

Il existe une très bonne interprétation de cette pièce avec Michel Galabru dans le rôle d’Arnolphe : L’Ecole des Femmes

%d blogueurs aiment cette page :