UA-84282664-1
Le Blog du Bac Français
dimanche 18 novembre 2018

Flaubert, Madame Bovary (1857)

Lorsque Flaubert publie Madame Bovary en 1857, le roman fait scandale. Pour les lecteurs que nous sommes, il est un peu difficile de se figurer la nature de ce scandale et de le comprendre. Rien, en effet, ne semble plus à nos yeux « offenser la morale publique » et encore moins « la morale religieuse », dans le roman de Flaubert. S’il y a bien une chose, en revanche, que le lecteur contemporain remarque à propos de Madame Bovary, c’est l’aridité du style, alliée à l’apparente vacuité du sujet.

Or, un examen attentif de ce sujet romanesque, la vie ordinaire et sans lustre d’une femme de province, ainsi qu’une remise en contexte du roman nous renseignent sur ce qui fait l’originalité profonde de l’écriture de Flaubert. Comprendre les intentions de l’auteur rend en effet la lecture de ce roman moins difficile et moins abstraite. Restituée dans ce qu’elle a de profondément originale, l’oeuvre nous apparaît du même coup beaucoup plus moderne et plus proche de notre époque.

La vidéo

Pour vous procurer le roman : Madame Bovary

Saviez-vous que Madame Bovary c’est aussi un film de Claude Chabrol avec Isabelle Huppert. S’il peut être intéressant de voir comment le réalisateur a mis le texte en image, il faut bien dire que cette adaptation n’est pas très brillante. Il y en a un autre de film, bien plus ancien et bien meilleur à mon sens de Vicente Minnelli. Le cinéma italien des années 50 a produit peu de déchets.

Enfin il y a même une bande dessinée : Gemma Bovery, de la britannique Posy Simmonds, qui a bénéficié d’une mise à l’écran érudite et drôle : Gemma Bovery, d’Anne Fontaine avec Fabrice Luchini. A regarder après avoir lu le roman de Flaubert pour bien goûter toutes les allusions.

%d blogueurs aiment cette page :