UA-84282664-1
Le Blog du Bac Français
dimanche 16 décembre 2018

Montaigne, De l’Amitié

Voici, comme annoncé, le second volet de notre série de lectures analytiques sur Les Essais de Montaigne.

Il s’agit du chapitre qui s’intitule « De l’Amitié » où Montaigne mêle les réflexions générales à ce sujet, nourries des philosophes de l’antiquité, à sa propre expérience, et à sa relation personnelle avec Etienne de La Boétie, ami très cher et mort prématurément.

Ce chapitre est intéressant en lui-même, de par son contenu et de par les réflexions que l’auteur y développe, mais également en ce que La Boétie, dont la disparition a privé Montaigne d’une compagnie qu’il prisait fort, est en quelque sorte et indirectement, à l’origine du projet d’écriture de Montaigne.

Les Essais, oeuvre solitaire et personnelle s’il en est, peuvent se lire en effet comme une tentative de renouer, par-delà la mort, cette conversation interrompue avec l’ami disparu.

Bon visionnage.

 

Lecture analytique, Les Essais de Montaigne

L’oeuvre de Montaigne, selon le mot même de son auteur est « unique en son genre » : Polymorphe, mouvante, changeante, imprévue, il n’est pas facile de l’appréhender et de s’en faire, de prime abord, une idée bien nette et définitive. Des clés existent pourtant, en réalité assez simples, que je vais essayer de vous donner au fur et à mesure des lectures analytiques.

Voici donc la première d’une série de cinq.

Je publierai dans le courant du mois de janvier une lecture par semaine, et cette série sera suivie par une leçon plus globale sur Les Essais en général (dans la rubrique « Une oeuvre en 15 minutes »).

Bon visionnage et n’hésitez pas à me faire part de vos remarques.

 

%d blogueurs aiment cette page :