UA-84282664-1
Le Blog du Bac Français
samedi 24 octobre 2020

Hamlet, Shakespeare

Rarement une œuvre, dans l’histoire de la littérature mondiale, aura fait couler autant d’encre. Les études critiques, commentaires, allusions, citations, les reprises ou les adaptations d’Hamlet sont si nombreuses qu’on en perd le compte. Il semble que Shakespeare ait atteint avec cette pièce le coeur de quelque chose qui reste cependant étrangement mystérieux à tous ses commentateurs. Les interprétations les plus contradictoires -parfois les plus délirantes, ont été faites à son sujet, et continuent à être faites sans qu’aucune ne puisse s’imposer définitivement aux dépens des autres comme étant la plus légitime. Shakespeare lui-même n’a naturellement pas donné la clé de sa pièce, n’a rien laissé en évidence qui permettrait de trancher, hors le texte bien sûr…

Et ce texte est remarquablement ambigu et complexe, malgré une apparente lisibilité de l’intrigue. A chaque ligne, équivoques et signes viennent peupler le corps d’un dialogue qui semble transparent de prime abord, mais qui s’opacifie de plus en plus à mesure que l’on progresse et à mesure que le personnage d’Hamlet lui-même s’enfonce inexorablement dans les méandres de son âme malade et dans les inextricables contradictions auxquelles son inaction l’expose.

Je vous propose ici un parcours à travers cette œuvre énigmatique et géniale qui laissera sans doute plus de questions en suspens qu’elle n’apportera de réponses. J’espère en tous cas que cela permettra d’y jeter quelques lumières, ainsi que leurs ombres.

La vidéo : Partie 1, partie 2, partie 3.

La servitude volontaire

Un jeune homme de 18 ans, avec toute la morgue de son âge, écrit un pamphlet violemment polémique qui restera connu sous le nom de Discours de la servitude volontaire. Ce jeune homme, c’est Etienne de la Boétie, humaniste et grand ami de Montaigne, à qui il doit d’avoir fait connaître son oeuvre, après sa mort prématurée.

La Boétie et son Discours font date dans la littérature. L’auteur est en effet considéré comme un des premiers théoriciens de l’aliénation, et comme le père et l’inspirateur de tous les mouvements de désobéissance civile qui ont émergé dans l’histoire de l’occident.

Dès 1549, il avait tout dit. Jugez plutôt :

 

Une oeuvre en 15 minutes, Montaigne, Les Essais (1595)

Chers amis, bonjour !

Pour finir notre série d’études à propos des Essais de Michel de Montaigne, je vous propose aujourd’hui un balayage général de cette œuvre pour en dégager le plus clairement possible les enjeux, l’intérêt et l’originalité.

Ceci replacera dans leur contexte les lectures analytiques que nous avons faites.

Si vous désirez vous plonger dans la lecture de Montaigne, c’est ici : Les Essais

N’hésitez pas à partager toutes ces informations.

Merci à vous tous et à bientôt.

 

Montaigne, « Du démenti » (II, 18)

Bonjour à tous,

Nous clôturons aujourd’hui  avec « Du démenti » (II, 18) le cycle de lectures analytiques à propos des Essais de Montaigne. Cette série de cinq textes sera déjà une bonne base de départ.

Je publierai la semaine prochaine une étude générale et thématique sur cette œuvre de la Renaissance pour servir de complément aux lectures analytiques déjà effectuées. Vous pourrez la visionner sous la rubrique « Une œuvre en 15 minutes » dont l’esprit est d’aller directement au cœur des choses et de se concentrer sur l’essentiel.

Nous avançons dans l’année et il nous reste à couvrir des objets d’étude. Roman, Poésie, Argumentation… des souhaits, des envies ?

A très bientôt.

Michel de Montaigne et les candidats libres

Bonjour à tous,
Nous continuons ce mois de janvier avec une nouvelle lecture analytique des Essais de Montaigne. Il s’agit aujourd’hui du célèbre passage intitulé « Des Cannibales », où Montaigne y parle des us et coutumes des Indiens d’Amérique.

 

A venir encore sur Les Essais de Montaigne, une cinquième et dernière lecture analytique la semaine prochaine, qui sera suivie d’un exposé plus général sur l’œuvre dans son ensemble, que je publierai sous la rubrique « Une œuvre en 15 minutes »

Egalement cette semaine un message à destination de cette catégorie spécifique que sont les candidats libres. J’ai créé une page du blog spécialement pour vous : http://blogbacfr.fr/candidats-libres/  Je vous y engage à me faire part de votre expérience et de vos problèmes. Quelles ont vos difficultés et comment le Blog du Bac Français pourrait vous aider ?

Bon visionnage et bonne lecture.