UA-84282664-1
Le Blog du Bac Français
mardi 18 septembre 2018

L’incipit de l’Etranger

« Aujourd’hui maman est morte »

C’est par cette entrée en matière devenue célèbre que Camus inaugure L’Etranger, roman de l’absurde. Une narration absolument simple, un personnage qui se borne à des réflexions factuelles, rien dans ce début de roman ne semble vouloir s’élever à des niveaux de complexité élevés.

Tout cependant est éminemment complexe. Le lecteur marche sur des oeufs à chaque instant et le doute nous vient bientôt : ce personnage si peu intelligent qu’il semble évoluer « au raz des paquerettes » n’est-il pas en réalité un maître-manipulateur ? A voir…

 

 

Si vous voulez aller plus loin que cet extrait et lire l’oeuvre intégrale, ici : L’Etranger.

Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :