UA-84282664-1
Le Blog du Bac Français
mercredi 26 septembre 2018

Lecture analytique, Dom Juan.

Bonjour à tous,

Je poste aujourd’hui une dernière lecture analytique extraite de Dom Juan de Molière. Il s’agit du passage à tonalité comique où Sganarelle défend les valeurs de la religion devant son maître, mais d’une manière assez malhabile.

Ceci va clore temporairement le cycle de lectures sur cette oeuvre de Molière. Nous en avons déjà fait 4 lectures analytiques, plus une présentation générale dans la rubrique « Une oeuvre en 15 minutes », ce qui je l’espère vous aura déjà fourni pas mal d’informations et de pistes de réflexion.

Nous reviendrons peut-être au personnage de Dom Juan un peu plus tard dans l’année, mais dans un contexte un peu différent : sous l’objet d’étude « Réécritures », spécifique aux 1è L.

Comme d’habitude, je reste à votre disposition pour toutes les questions éventuelles que vous auriez.

Bon visionnage, donc.

 

Lecture analytique, Les Essais de Montaigne

L’oeuvre de Montaigne, selon le mot même de son auteur est « unique en son genre » : Polymorphe, mouvante, changeante, imprévue, il n’est pas facile de l’appréhender et de s’en faire, de prime abord, une idée bien nette et définitive. Des clés existent pourtant, en réalité assez simples, que je vais essayer de vous donner au fur et à mesure des lectures analytiques.

Voici donc la première d’une série de cinq.

Je publierai dans le courant du mois de janvier une lecture par semaine, et cette série sera suivie par une leçon plus globale sur Les Essais en général (dans la rubrique « Une oeuvre en 15 minutes »).

Bon visionnage et n’hésitez pas à me faire part de vos remarques.

 

Manon Lescaut, lecture analytique

Le roman de l’Abbé Prévost, écrit en 1731 met en scène deux jeunes amoureux : l’héroïne éponyme Manon Lescaut et le chevalier Des Grieux.

Talonnés par la nécessité, ils cherchent par tous les moyens à se procurer de l’argent. Des Grieux commettra des forfaits de plus en plus graves pour pouvoir entretenir Manon, qui quant à elle, aura recours aux largesses d’amants plus vieux et fortunés. Des Grieux, désespéré par le comportement de sa maîtresse sera pourtant incapable de s’en séparer.

L’extrait que nous étudions aujourd’hui se situe vers la fin du roman. C’est la troisième fois que Manon est infidèle, et Des Grieux lui demande compte de sa conduite.

 

Balzac, Le colonel Chabert (1832)

C’est l’histoire fascinante et incroyable d’un homme, mort sur le champ de bataille et qui revient, plusieurs années après. Chabert est vivant et bien vivant ! C’est lui, en personne qui se tient devant l’avoué Derville et qui lui dit, les yeux dans les yeux: « Je suis le colonel Chabert … »

Chacun sait cependant que Chabert est mort, voici de nombreuses années, du temps de l’épopée napoléonienne, que sa femme est maintenant remariée et que tout le monde a tourné la page de l’Empire. Qui est donc cet homme qui se prétend Chabert ? Un imposteur ? Un fou ? Oui mais si c’était réellement lui ? Qu’a-t-il à dire ? Que s’est-il passé ? L’inconnu va faire lui-même le récit de son incroyable aventure à Derville.

Il n’est pas fréquent que les morts reviennent.

 

Si vous voulez lire ce court roman de Balzac : Le Colonel Chabert

Il peut être intéressant aussi de se reporter à l’adaptation cinématographique très réussie d’Yves Angelo (1994), avec dans les rôles principaux Gérard Depardieu, Fanny Ardant et Fabrice Lucchini Le Colonel Chabert

Pour les plus curieux et les plus cinéphiles, il exite aussi une version cinéma qui date de 1943 de René Le Hénaff avec Raimu Le Colonel Chabert

Dom Juan, tirade de l’hypocrisie

Bonjour à tous !

Une nouvelle vidéo YouTube aujourd’hui sur Dom Juan de Molière. Il s’agit de l’acte V, scène 2, la fameuse tirade dite de l’hypocrisie.

Vous pouvez ici consulter le texte.

%d blogueurs aiment cette page :